Les 12 étapes de fabrication de l’armagnac 

1. Préparer la terre

La préparation des sols est une étape clé dans la production d’armagnac. Les terres dédiées à l’Armagnac sont définis par un décret datant de 1909 limitant ainsi la production des eaux-de-vie d’Armagnac aux trois régions : Bas-Armagnac, Ténarèze et Haut-Armagnac situées dans les départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne. Ces terres sont historiquement liés à l’armagnac. Les terres du Domaine de Bordeneuve se situent à Éauze capitale de l’Armagnac depuis 1802 et terres du Bas-Armagnac.

planter la vigne armagnac
planter la vigne armagnac

2. Planter la vigne et laisser pousser

L’eau-de-vie d’Armagnac résulte du vieillissement de jus de raisin blanc. Le cépage (c’est à dire le type de raisin) est généralement de l’Ugni-Blanc. Un cépage résistant aux conditions météorologiques difficiles et aux maladies. Une fois la vigne plantée, il faudra attendre une à trois années avant les premières vendanges. La durée de vie d’une vigne peut durer près de quarante ans.

3. Planter des piquets

Dans le but de faciliter l’entretien et la croissance de la vigne, le palissage est utilisé. C’est à dire que chaque pied de vigne est maintenu par un piquet en bois. Cette technique permet à la vigne une meilleure exposition au soleil et un entretien des vignes plus efficace. Les feuilles proposent une surface plus importante face aux rayons du soleil et la maturation du raisin sera optimisée. À cela s’ajoute plusieurs étapes d’entretien de la vigne qui seront nécessaires pour l’amener à produire une récolte prolifique.

planter la vigne armagnac

4. Tailler la vigne

À la fin de l’année, généralement au mois de décembre, il est temps de tailler la vigne. En effet, il est important provoquer une régénérescence végétale. On sélectionne les flèches jeunes (les tiges) situées en hauteur, qui vont donner plus de fruits contrairement aux pousses situées près des pieds qui donneraient que du feuillage. L’intérêt est aussi d’éloigner la vigne des sols dans un but phytosanitaire.

5. Lier la vigne

À la suite de la taille et avant que le printemps n’arrive, on s’occupe du liage. C’est à dire qu’on enroule les flèches autour des files de palissage pour tenir la végétation. Il faut lier avant le printemps car on risquerait de casser les bourgeons (les yeux) naissants. Le but est toujours d’éloigner la végétation du sol, car sous le poids de l’ensemble elle aurait tendance à retomber.

liage, lier la vigne
planter la vigne armagnac

6. L’épamprage 

L’épamprage consiste à couper les jeunes pousses situées trop près des sols et du pied de la vigne. En effet, plus la vigne est proche du sol, plus les risques de maladie sont grands. On privilégie les pousses situées en hauteur, qui seront mieux exposées aux rayons du soleil et mieux protégées des maladies. Cette étape est fastidieuse puisque situé proche du sol et ne peut être réalisée par une machine.

7. Le palissage 

Au printemps, la vigne est très florissante. Les jeunes pousses peuvent faire plus d’un mètre. Il est important de les éloigner du sol. Le palissage consiste à les relever à la verticale à l’aide d’un fil releveur pour les fixer aux piquets. Ainsi, l’ensemble de la structure végétale est maintenue. Cela participe à une meilleure hygiène de la vigne, et une meilleure maturation du raisin.

planter la vigne armagnac

8. Vendanger

Les vendanges sont une étape connu dans la fabrication de l’armagnac. Elles interviennent généralement fin septembre et se déroulent sur plusieurs jours selon la taille du vignoble. Après observation méthodique de la vigne et une constatation de la maturation suffisante des grappes, des machines agricoles s’appliquent à passer dans les rangs pour cueillir les grappes de raisins gorgées de sucres. Ces machines acheminent leurs récoltes vers la presse.

9. Presser le raisin

Une fois les grappes de raisin fraichement ramassées, elles sont déversées dans la presse pour que celle-ci écrase les raisins et récolte le précieux jus tant convoité. Ainsi, des pâles entrainées par une rotation mécanique écrasent les grappes et le jus ruisselle jusqu’à une cuve où il va fermenter jusqu’à la distillation un mois plus tard.

planter la vigne armagnac

10. Distillation

La distillation a généralement lieu à la fin du mois de novembre. L’eau-de-vie qui en ressort est transparente, c’est le vieillissement au contact du bois qui lui donne sa couleur ambrée. D’où la création en 2005 d’un AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) pour l’eau-de-vie blanche c’est à dire l’armagnac blanc. C’est à dire un armagnac qui n’a pas eu de période de vieillissement dans un fût en bois. L’eau-de-vie qui résulte de la distillation se trouve entre 52° et 60° et n’a pas besoin d’une deuxième distillation contrairement au Cognac.

11. Vieillissement en fût

C’est l’étape qui va créer la noblesse de l’armagnac. Comme indiqué précédemment, l’eau-de-vie qui résulte de la distillation est incolore. C’est donc le vieillissement en fût de chêne qui va donner à l’eau-de-vie, sa couleur et ses saveurs propre à l’armagnac.

planter la vigne armagnac

12. Déguster

Déguster un armagnac c’est partager une philosophie : faire le choix de l’excellence du bien vivre et celui de la recherche du produit authentique et naturel.